02 août 2015

7月31日 ジンバブウェ:セシル(ライオン)が殺された Qui est Walter Palmer, le dentiste accusé d'avoir massacré le lion Cecil ?

Le vendredi 31 juillet 2015
5時半、快晴、20℃、45%

エボラに100%効果を発揮したというワクチンが開発された。カナダの保険庁が初め開発され、メルク社のラボでワクチン化したという。本当なら画期的なことだ。犠牲者こそ11000人と少ないが、西アフリカだけでなく、世界中を騒がせたエボラである。

エボラ流行地、リベリア国では親が出生を隠し、今年1月から5月にかけての出生届は700件しかなかった。通常の年だと8万の新生児があったという。エボラの影響で出生が減ったというのではなく、親が届け出ない、病院が届け出ないというのが真相。乳児がエボラに感染しているとなると村八分にあうからだ。

ジンバブウェでは有名な老ライオン、老といっても11歳がアメリカのハンターに射殺された。ハンターは歯科医。
ライオンにはセシルという名があった。セシルはジンバブウェ独立前の南ローデシアのセシル・ローズから来た名前であろう。ちょっとふざけた命名だ。
セシルが殺されたというのでアメリカのメディアが大騒ぎしている。なんでこんなに騒がなければならないのか。
ムガベまで出てきて、セシルを射殺したアメリカ人パーマーWalter Palmer氏は既に米国に帰国しているが、彼をジンバブウェに引き渡せ、裁判にかけると息巻いている。米国の動物保護団体も同調している。
射殺されたセシル
僕はハンターが嫌いだ。
ハンターは自己の快感、満足のために動物を殺すのだろう。パーマー氏の場合は弓矢を使う。その方が銃より喜びが大きいのかもしれない。
いずれにせよ、パーマー氏は5万ドルを払って狩猟許可をとっているようだ。それには当局への賄賂が含まれているかもしれない。
アフリカの貧しい国は野生動物たちをハンターに売っているのである。

RDCコンゴのバンドンド州の村で少年がライオンに殺されたという事件が201010月にあった。そのライオンが射殺されたかどうかしらないが、ライオンをサバンナから追いやっているのはあくまでヒトである。本来ライオンとヒトも共存できると思う。
アメリカ人ハンター
パーマー氏
(「氏」なんてつけたくないけど)
Qui est Walter Palmer, le dentiste accusé d'avoir massacré le lion Cecil ?
TRISTAN BERTELOOT 29 JUILLET 2015   Figaro

PROFIL Cet Américain de 55 ans originaire du Minnesota aurait déboursé 55 000 dollars pour traquer et tuer le plus célèbre félin du Zimbabwe.
Il s’appelle Walter Palmer, et il est aujourd’hui l’homme «le plus dégoûtant de la planète». Cet Américain de 55 ans est soupçonné d’avoir tué Cecil, célèbre lion à crinière noire du parc national Hwange, plus grande réserve du Zimbabwe. Le fauve de 13 ans, «quasiment semi-domestiqué» selon des associations, a été achevé à l’arme à feu, puis décapité et dépecé début juillet, hors du parc, après une traque de quarante heures au cours de laquelle il a été blessé par les flèches d’un arc de chasse.

Palmer aurait déboursé 55 000 dollars (50 000 euros) pour tuer Cecil, versés à une société organisatrice de safaris, la Bushman Safaris Zimbabwe, qui a confirmé l’implication de l’homme auprès des autorités. «D’après ce que j’ai compris, Walter pense qu’il pourrait être celui qui a tué le lion appelé Cecil. Il vous dira qu’il avait le permis légal requis et qu’il avait engagé plusieurs guides professionnels pour le faire. Il ne nie donc pas être probablement la personne qui a tué le lion. C’est un chasseur de gros gibier ; il chasse partout dans le monde», a déclaré au Guardian un de ses proches.

ELANS, OURS ET WAPITI
Père de deux enfants, ce riche dentiste du Minnesota n’en était pas à son coup d’essai. Palmer est considéré comme un chasseur aguerri, fan de gros gibier et de chasse extrême. Des dizaines de photos le montrant accompagné d’élans, de lions ou d’ours, mais également d’un rhinocéros blanc, tous prétendument tués par ses flèches, circulent sur Internet.

En 2008, il avait été reconnu coupable de braconnage dans le Wisconsin après avoir abattu un ours noir dans une zone non autorisée. Placé sous probation pour un an et condamné à une amende de 2 400 dollars (2 160 euros), il s’était justifié en expliquant «qu’il faisait confiance à l’expertise des guides locaux professionnels afin de chasser dans un cadre légal».

L’année suivante, Palmer avait à nouveau fait parler de lui. Interrogé par le New York Times au sujet de la chasse d’un grand wapiti qui lui avait valu d’entrer dans les annales du Pop & Young Club, une très sélective amicale de chasse à l’arc américain, le dentiste expliquait avoir appris à tirer à l’âge de 5 ans, et se vantait d’être capable de «trouer une carte à jouer à plus de 90 mètres de distance». Récemment, un professionnel espagnol qui a chassé avec lui a confirmé ses dires, le décrivant comme un véritable «tireur d’élite». D’autres le qualifient encore de «puriste», pour sa répugnance à chasser à l’arme à feu.

Un blog, Trophy Hunt America (Trophées Chasse Amérique), le montre avec un léopard mort dans les bras. L’animal, censé peser 80 kilos environ, aurait été tué à l’arc au cours de l’été 2010 au Zimbabwe, selon l’auteur du blog, Brent Sinclair, guide et «consultant en chasse» qui se présente comme un ami de Walter Palmer. «Cette saison a été particulièrement chargée. Walt m’a accompagné en Afrique, dans le Nevada, et en Californie, où il a tué plusieurs espèces d’animaux», peut-on notamment lire, images à l’appui. On y voit Palmer avec la dépouille d’un bighorn, ou mouflon canadien, une espèce de mouflon d’Amérique que l’on trouve notamment dans le Nevada, et celle d’un wapiti de Roosevelt, grand cerf d’Amérique du Nord.

UN CHASSEUR TRAQUÉ
Hier, mardi soir, ni le parc de Hwange ni la police ne pouvaient confirmer si le braconnier se trouvait encore sur le sol zimbabwéen, ni s’il serait jugé, alors que deux complices devraient comparaître ce mercredi pour braconnage.

Dans la journée, les comptes Twitter et Facebook professionnels du dentiste ont été fermés après avoir été submergés d’attaques virulentes, et un mémorial improvisé a commencé à prendre forme devant la porte de son cabinet, plusieurs passants déposant des peluches et des fleurs en hommage à Cecil. Sur Yelp, site participatif d’avis sur les commerces locaux, des dizaines de milliers de commentaires négatifs ont été postés, aussi bien sur la fiche de Walter Palmer que sur celle du cabinet qu’il dirige, le River Bluff Dental. Des photos où Palmer pose avec ses trophées, assorties de commentaires vengeurs et sarcastiques : «Si vous avez été client de Walter Palmer, sachez qu’il utilise votre argent pour tuer des animaux. Honte à lui, honte à vous», commente l’un d’eux sous une photo de Palmer avec un autre lion abattu en Afrique. Un autre prévient : «Vous êtes aujourd’hui la personne la plus dégoûtante de toute la planète. Vous avez tué ce pauvre lion, mais son esprit est toujours vivant. Il va vous traquer jusquà la fin des temps. C’est le lion qui est en train de ruiner votre vie. Votre karma est détruit, et votre vie aussi.»


L’Américain a réagi pour la première fois mardi soir. «Je regrette profondément que la poursuite d’une activité que j’aime et que je pratique avec responsabilité et dans la légalité se soit traduite par la mort de ce lion […] dont je ne connaissais pas le statut de célébrité locale», écrit-il dans un communiqué.

Aucun commentaire: